Background Image

Mindfulness – MBCT à Paris

Présentation

PROGRAMME MBCT*
Mindfulness Based Cognitive Therapy
18 septembre – 20 novembre 2018 – Paris, France

(Pour MBSR à Lyon : cliquer ici)

 

Programme : Télécharger

Bulletin d’inscription : Télécharger

 

 

Le programme MBCT* :

*Mindfulness Based Cognitive Therapy : Thérapie Cognitive Basée sur la Pleine Conscience

L’approche MBCT* a été créée par Zindel Segal (Centre Addiction et Santé mentale de Toronto), John Teasdale (Universités d’Oxford et de Cambridge) et Mark Williams (Université d’Oxford), sur la base du programme MBSR (Mindfulness Based Stress Reduction -Réduction du Stress par la Pleine Conscience)  de Jon Kabat-Zinn, aujourd’hui enseigné de son vivant dans plus de 2000 hôpitaux dans le monde ainsi que dans de nombreuses entreprises, écoles et autres institutions.

Les programmes MBSR et MBCT s’adressent à tout un chacun souhaitant s’engager dans un travail personnel de façon à « vivre mieux ». La MBCT intégrant des éléments de psychologie cognitive, est particulièrement ciblé sur la gestion des émotions, la prévention des épisodes dépressifs et du burn-out, l’amélioration de la qualité de vie.

La MBCT se compose de 8 séances hebdomadaires de 2 heures et d’une journée de pleine conscience. Son objectif est de permettre à chacun de découvrir et de développer ses propres capacités à gérer ses difficultés de façon plus harmonieuse, grâce à des exercices accessibles à tous, sollicitant le corps et l’esprit. Elle permet également d’apaiser la relation à soi en se familiarisant avec ses sensations corporelles, ses émotions, ses pensées, qu’elles soient vécues comme agréables, désagréables ou neutres, et de développer son ouverture aux autres et au monde, sur la base d’attitudes telles que la bienveillance, la curiosité ou le lâcher-prise.

Les séances se font en groupe d’une dizaine de personnes et se composent de pratiques guidées, d’exercices corporels, d’explications et de temps d’échanges. Il s’agit d’un travail progressif et interactif qui nécessite aussi, hors des séances, une pratique quotidienne de 40 minutes (méditations guidées et exercices simples de pleine conscience à intégrer dans sa vie courante à partir de fiches de travail et fichiers audio fournis).

À l’issue de ces 8 semaines, les bases d’entraînement et de pratique sont acquises : elles permettent ensuite à chacun de développer en toute autonomie ses propres capacités au mieux-être.

En France, la MBSR et la MBCT sont intégrées dans les plus grands hôpitaux : Sainte-Anne, la Pitié Salpêtrière, Cochin, Georges Pompidou, etc, et élargissent leur champ d’application au monde de l’éducation et au sein des entreprises.

 

Indications

• Prévention et réduction du stress professionnel ou familial, des troubles du sommeil, de l’anxiété, des ruminations mentales, de la douleur, des maladies chroniques.
• Recherche de mieux-être et de sens.
• Développement de l’Intelligence émotionnelle et Régulation des émotions.
• Prévention et Réduction des risques d’épisodes dépressifs (incluant le burn-out).
• Addiction et troubles du comportement alimentaire, troubles du sommeil.

 

Bénéfices possibles :

• Amélioration de la qualité de vie et du bien être psychologique.
• Gestion de façon plus consciente des difficultés physiques, émotionnelles ou psychologiques du quotidien rencontrées dans le cadre du travail, en famille ou avec ses amis.
• Amélioration de l’estime de soi et de la capacité à prendre soin de soi avec bienveillance.
• Entreprise d’une démarche positive d’apprentissage, de changement, de transformation et de « guérison » intérieure.
• Augmentation de la mémoire, du discernement et de l’esprit d’analyse.
• Accroissement des capacités de distanciation : pensées limitantes et autocritiques, diminution des cycles de ruminations anxieuses.
• Accroissement des capacités de concentration : diminution de la dispersion mentale, remobilisation des compétences et du savoir acquis, désaturation de la mémoire de travail.

 

Contenu du Programme MBCT de 8 semaines

Séance 1 – Les principes de la Pleine Conscience, sortir du pilote automatique.
Séance 2 – Le lien Perceptions/Pensées/Emotions : ne plus « vivre dans sa tête ».
Séance 3 – Rassembler l’esprit qui se promène. Focaliser l’attention. Se connecter avec le corps.
Séance 4 – Faire face aux difficultés et mieux vivre les émotions désagréables.
Séance 5 – Observer nos réactions liées au stress. Accueillir ce qui est là.
Séance 6 – Réaliser que les pensées ne sont pas des faits. Répondre plutôt que réagir.

Journée complète de Pratique

Séance 7 – Prendre soin de soi et de sa santé : manger, bouger, se reposer et être connecté en Pleine Conscience.
Séance 8 – Maintenir et élargir les nouveaux acquis. La 8e séance dure toute la vie.

 

Enseignante : Aurélie GILLON

Aurélie GILLON, psychologue clinicienne

Après un double cursus ENS Ulm et HEC, Aurélie travaille 3 ans comme chef de projet dans les cosmétiques naturels, et, passionnée par l’humain, reprend des études avec une licence de psychologie à Paris 8, puis un master de psychologie et psychopathologie psychanalytique à Paris 7.
Pratiquant la méditation depuis 15 ans, elle est habilitée pour enseigner la Pleine Conscience, formée à la MBCT par Z. Segal, et L. Bizzini, fondateurs du programme.
Depuis 2014, elle accompagne des individus et des groupes, tant en coaching qu’en développement personnel.
Psychologue clinicienne, elle intervient à l’hôpital, en libéral et en entreprise.

 

Santé et Neurosciences :

De nombreuses recherches sont associées aux effets des programmes MBSR, MBCT et de la méditation.
Les principales actions positives démontrées à ce stade :

1. L’impact sur la souffrance et la douleur (migraine, mal de dos, cancers).
2. L’impact sur le système cardio-vasculaire et notamment sur la tension artérielle (Georgia Health Sciences University, Augusta)
3. L’impact sur la nervosité, source de nombreux maux (insomnies, maladies inflammatoires, stress et anxiété).
4. L’impact sur les troubles de l’humeur (baisse de 50 % du risque de dépressions).
5. Le renforcement du système immunitaire (l’équipe de Richard Davidson et Jon Kabat-Zinn, de l’université du Wisconsin-Madison), 2003.
6. Des effets sur le vieillissement (les travaux du Dr Elizabeth Blackburn, prix Nobel 2011).

Dans les IRM, par exemple, les recherches montrent une augmentation de la matière grise au niveau du carrefour temporo-pariétal, qui fonctionne à l’inverse du cortex cingulaire postérieur. On l’associe à la capacité à se mettre à la place des autres, à l’empathie.

//